Partager cette page sur Facebook


Email Votre pseudo :

Raquette - Bauges

Nom
Bauges
Type
Massif
Description

Le massif des Bauges est un massif des Préalpes française du N, à cheval sur les départements de la Savoie et de la Haute Savoie.

Il est délimité par la Combe de Savoie au SE, la Cluse de Chambéry et la Lac du Bourget au SW, et la Cluse d'Ugine au NE. La vallée intérieure constitue le bassin du Chéran. Le sommet culminant est la Pointe d'Arcaloz à 2217m.

Les Bauges sont un massif calcaire. Les sommets sont principalement constitués de calcaire urgonien. Voir la section dédiée sur Geol-Alp.

Wikipédia

Le massif des Bauges, ou plus communément les Bauges, est un massif montagneux calcaire des préalpes françaises du nord, se situant à cheval sur les départements de la Savoie et de la Haute-Savoie et culminant à plus de 2 200 mètres d'altitude.

Le cœur du massif forme le pays des Bauges, façonné par l'élevage laitier traditionnel, alors que les pentes externes du massif appartiennent historiquement aux versants des grandes vallées environnantes. Tant par la richesse de la faune que par celle de la flore, le patrimoine naturel est remarquable et constitue l'un des atouts majeurs du Parc naturel régional du Massif des Bauges créé en 1995.

Depuis les années 1990, le massif des Bauges, entouré de villes dynamiques (Annecy, Aix-les-Bains, Chambéry, Albertville), bénéficie d'investissements, attire une nouvelle population et se repeuple légèrement.

Les natifs et habitants des Bauges s'appellent les Baujus.

Dans la succession des massifs subalpins (préalpes), les Bauges sont comprises entre, au nord-est, l'ensemble formé par la chaîne des Aravis et le massif des Bornes et, au sud-ouest, le massif de la Chartreuse. Elles sont bordées au nord par la cluse de Faverges et le lac d'Annecy (qui les séparent du massif des Bornes), au nord-ouest par la plaine de l'Albanais, à l’ouest et au sud-ouest par le lac du Bourget et la cluse de Chambéry (qui les séparent du Bugey et de la Chartreuse), au sud-est par la Combe de Savoie (moyenne vallée de l'Isère) et à l'est par la basse vallée de l'Arly. Elles font face aux hauts massifs alpins que sont, au sud de la Combe de Savoie, la chaîne de Belledonne et le massif de la Vanoise et, à l'est de l'Arly, le Beaufortain.

Les Bauges sont constituées de chaînons calcaires orientés nord-nord-est sud-sud-ouest, coupés transversalement par plusieurs torrents. Côté sud, les Bauges surplombent la Combe de Savoie en un front difficilement pénétrable de montagnes et de falaises culminant à plus de 2000 m (tout comme la Chartreuse au-dessus du Grésivaudan). Elles offrent un visage plus avenant côté nord où les chaînons viennent mourir sur les rives du lac d'Annecy, prenant, vus de profil, l'aspect de pittoresques pains de sucre. Ils se terminent au nord-ouest par l'anticlinal peu élevé (1400-1700 m) que forment le Revard, au-dessus d'Aix-les-Bains, et le Semnoz, au-dessus de l'Albanais jusqu'à Annecy. Le Châtelard, bourg principal, qui occupe une cluse centrale traversée par la rivière Chéran, marque la limite entre les « Bauges devant », au sud-est, enchâssées entre les plus hauts sommets, et les « Bauges derrière », au nord-ouest, ouvertes sur de larges plateaux.

L’environnement du massif des Bauges est particulièrement préservé, avec une importance marquée des alpages (6 500 hectares de terres pastorales) et de la forêt (34 000 hectares), mais aussi de prairies, de pelouses sèches et alpines, de falaises, de grottes, de mares et de tourbières.

Une réserve nationale de faune, qui s'étend sur 5 205 hectares, existe depuis 1950 dans les Hautes Bauges. Depuis 1987, une zone restreinte de 900 ha (9 km2) de protection intégrale a été créée.

Un parc naturel régional, le « Parc naturel régional du Massif des Bauges » a été créé en décembre 1995. Outre les villes-portes, Annecy, Albertville, Aix-les-Bains, Chambéry, Ugine et Rumilly, il comporte 64 communes et s’étend sur 85 643 hectares (856 km2) avec plus de 64 000 habitants.

Une nouvelle charte a été signée le 30 juillet 2008, elle s'étalera jusqu'en 2019 ; son président est André Guerraz.

En septembre 2011, le parc naturel des Bauges a obtenu le label Géoparc, le troisième en France et le trente-huitième en Europe.

L’activité principale des Bauges a longtemps été l’élevage laitier, reconnue depuis le début des années 2000 par l’AOC fromagère « tome des Bauges ». Cette tome (avec un seul « m » pour la différencier de la tomme de Savoie) est généralement fabriquée directement par les éleveurs en alpage (au chalet) ou éventuellement en demi-saison dans la vallée (à la ferme). Le même procédé peut être employé avec du lait de chèvre pour la fabrication de tomettes de « chevrotin des Bauges ».

Le lait est également collecté par des coopératives fruitières pour la fabrication du « Gruyère des Bauges » et de l'« Emmental de Savoie ». Certaines fromageries ont également élaboré des fromages qui leur sont propres comme le Montpela, le Valbleu, etc.

On peut aussi signaler le « vacherin des Bauges », un fromage rare de type Mont-d'or, ainsi que le « fromage de Tamié » produit par les moines cisterciens de l'Abbaye Notre-Dame de Tamié qui est vendu à la boutique du monastère et dans les magasins de la région.

Les dernières sorties

Les sommets de ce massif

Voir aussi :

Ski de rando - Randonnée pédestre - Raquette - Courir 74

Raquette 74, des idées de balades en raquette sur les sentiers raquettes des stations de ski aux plus hautes montagnes des Alpes !

Creative Commons CC-by-sa camptocamp.org sauf mentions contraires, le contenu de cette page est sous licence Creative Commons CC-by-sa
Source de la section wikipédia : Article Bauges de Wikipédia en français (auteurs)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus.